David GAVEAU

 

 

Projet : la culture de l’autre

 

 

 

Un projet multimédia peut être réalisé en utilisant l’Internet pour permettre à plusieurs établissements de communiquer et de travailler ensemble. Le projet exposé ici est réalisable avec des apprenants intermédiaires adolescents ou adultes présents dans divers établissements répartis dans plusieurs pays sous la direction d’un enseignant responsable. Le but du projet est de construire une ressource internet développée par les classes participantes. Afin de construire cette ressource, les classes sont obligées de communiquer entre elles à l’aide de l’Internet. Elles utilisent également Internet comme base de données dans leur recherches.

 

Projet : 

 

Différentes classes réparties dans différents pays vont réaliser en français un dossier culturel.  Par exemple prenons une classe en France, une classe en Allemagne, une classe en Espagne. La classe française va réaliser un dossier culturel sur les Allemands, les Allemands sur les Espagnols, les Espagnols sur les Français. Ce dossier contiendra plusieurs chapitres définis par l’enseignant (la cuisine, le logement, les repas, le travail, l’école, …). Chaque classe devra ainsi publier sur un serveur commun le résultat de son enquête. Le projet se déroule comme suit :

 

L’enseignant responsable du projet fixe le premier chapitre sur lequel travailler. Par exemple, l’école.

 

Pendant une semaine les différentes classes vont travailler à l’élaboration d’un questionnaire en français destiné à découvrir le système scolaire dans le pays visé. Ce questionnaire peut être réalisé sous forme écrite ou alors sous forme orale puisque l’Internet permet d’envoyer des fichiers son, voire même vidéo si les professeurs disposent du matériel (carte d’acquisition, connexion relativement rapide) et des compétences requises (ou alors des techniciens). Les apprenants travaillent par paires et en français, chaque paire devant réfléchir à cinq questions à poser.  Les questions seront mises en commun et l’enseignant choisira avec le groupe les plus pertinentes.

 

Une fois le questionnaire terminé, il est envoyé aux parties concernées.

 

Lorsque les parties reçoivent le questionnaire, elles disposent de deux semaines pour répondre aux questions posées. Les apprenants travaillent par paires et en français. L’enseignant présent dans le cours assigne aux paires les questions auxquelles répondre. Ces questions correspondent à des tâches à réaliser à l’aide d’internet. L’enseignant responsable peut, à ce moment là, fournir des adresses de sites français où aller chercher des renseignements aidant à l’élaboration des réponses ou élaborer des tâches avec des moteurs de recherche francophones

 

Exemple culture française :

www.epas.utoronto.ca/french/sites/langue.html

http://www.cortland.edu/www/flteach/civ/

 

culture allemande

http://www.voltaireonline.org/zwindex.html

http://www2.ac-lille.fr/lyc-montebello/fr/semaine_allemande.htm

 

culture espagnole

http://www.docuweb.ca/SiSpain/french/index.html

http://www.amb-espagne.fr/

 

 

Les apprenants peuvent bien sûr continuer à contacter leur homologues étrangers afin de poser des questions par e-mail (besoin de précision, documents pas assez clair, …) ou même par visioconférence.

 

Les réponses au questionnaire doivent être réalisées en français sous forme écrite, orale ou vidéo est transmises par l’Internet.

 

Quand les apprenants reçoivent les réponses, ils disposent de deux semaines pour rédiger un compte-rendu écrit en français qui pourra comporter des images, vidéos ou sons que les parties auront transmis. Cela dépend toujours des moyens des enseignants.

 

Enfin, tous les comptes-rendus seront publiés par l’enseignant responsable sur un serveur commun suivant les thèmes développés.

 

Il ne faut pas hésiter à rendre l’activité ludique : enregistrer les apprenants chantant une chanson populaire avant de l’envoyer comme document (authentique !) servant à l’élaboration du dossier, prendre une photo d’apprenant en costume traditionnel, …

 

Les avantages de l’Internet dans ce type de projet

 

·        Internet permet un contact direct et vivant avec une culture étrangère sans se déplacer.

·        Les apprenants voient le projet progresser en temps réel.

·        On peut utiliser le texte, le son , la vidéo en même temps ou séparément.

·        Le feed-back sur une demande d’information est en général assez rapide.