Céline COLLET

 

 

Projet : échanges de recettes de cuisine

 

Cette activité est prévue pour un groupe d´enfants de 8 à 12 ans de niveau intermédiaire (environ 60 heures).  J´ai travaillé avec des groupes de ce niveau et de cette tranche d´âge et je pense que cela les motiverait.  Je ne pense pas qu´il soit possible d´organiser une telle activité dans un établissement scolaire mais plutôt dans une institution type Alliance Française.  Si l´institution dispose d´une cuisine (comme c´est le cas où je travaille), c´est un avantage mais il est également possible que les enfants cuisinent chez eux et apportent les plats en cours.  Cela dépend également du temps disponible pour l´activité.  Dans tous les cas, elle s´étend sur plusieurs séances mais ne les occupe pas entièrement.

Il s´agit d´échanger des recettes de cuisine avec des groupes d´apprenants de FLE d´autres pays.  Il n´est pas nécessaire de disposer d´un poste en classe car l´enseignant peut effectuer tout le travail sur ordinateur.  Il est cependant préférable que les enfants puissent y contribuer. Les échanges se font par courrier électronique et les enfants peuvent les taper chacun à leur tour.  Il est intéressant d´utiliser Internet car les échanges sont beaucoup plus rapides que par courrier.  C´est particulièrement important dans le cas d´un groupe d´enfants, qui gagnent en motivation lorsque les résultats sont immédiats.  De plus, le simple fait d´utiliser Internet les motive et sa dimension multimédia permet d´élaborer des documents attractifs.

 

1-Objectifs.

Communiquer en français avec d´autres enfants, faire découvrir la cuisine de son pays et découvrir la cuisine d´autres pays.

Acquérir le vocabulaire et la grammaire de la cuisine.

Développer l´expression orale et l´expression écrite.

 

2-Evaluation.

Elle n´est pas nécessaire.  Si tout se passe bien, c´est que les apprenants ont bien travaillé.  De plus, les commentaires des autres groupes sur la recette qui a été envoyée tiennent lieu, dans une certaine mesure, d´évaluation. 

 

3-Préparation.

Etudier le lexique et la grammaire de la cuisine : les ustensiles, les ingrédients, les instructions, les verbes à l´infinitif pour rédiger une recette et à l´impératif pour donner des indications à l´oral.

            Commencer à échanger des e-mails avec les autres groupes pour faire connaissance.  Les enfants rédigent ces messages collectivement avec l´aide de l´enseignant.

 

            4-Activité.

            Les apprenants choisissent une recette typique de leur pays et la rédigent en français.  Bien sûr, il est hors de question de traduire la recette en langue maternelle.  Il vaut mieux qu´au cours d´une discussion les apprenants réfléchissent aux ingrédients et à la façon de préparer la recette.  Ils écrivent tout au tableau et chacun le recopie.

            A la maison, ils demandent à leurs parents de les aider et notent ce qu´il faut corriger dans ce qu´ils ont écrit en cours.  A la séance suivante, on procède à une mise en commun de ces corrections et on écrit la recette définitive au tableau. 

Il faut alors la réaliser lors d´une séance suivante (ou à la maison si ce n´est pas possible dans l´établissement) et prendre des photos illustrant chaque instruction de la recette.

Ensuite, il faut scanner les photos et préparer un document qui les inclut dans le texte de la recette.  On peut y ajouter des fichiers sons qui contiennent les instructions à l´oral, ou des réflexions sur chaque étape de la recette.  Selon la disponibilité ou non d´ordinateurs et les connaissances des enfants en informatique, c´est l´enseignant ou les apprenants eux-mêmes qui font ce travail. 

Enfin, le document est envoyé aux autres groupes et la classe reçoit les recettes qui viennent des autres pays. 

Il faut alors étudier ces recettes et résoudre les difficultés linguistiques qu´elles peuvent poser afin de les réaliser peu à peu, en prenant à chaque fois des photos.  Quand une recette est terminée et dégustée, il faut alors envoyer un nouveau document rédigé collectivement qui raconte comment s´est passée la réalisation, les incidents qui l´on jalonnée, les difficultés rencontrées et finalement ce que les apprenants ont pensé.  Le document doit être accompagné des photos et si possible de commentaires sonores.

 

Finalement, il est possible de préparer une séance de dégustation à laquelle sont invités les parents.  Les recettes sont préparées dans l´établissement ou à la maison.  Dans la salle où se réalise la dégustation, on affiche les documents envoyés et reçus.